Lorsque la fatigue fait le lit de la tristesse
lorsque tu vas livide, dénué de tendresse
si pâle au miroir
tu ne veux t’y voir

Et tu penses à l’enfance
la douce souvenance